Articles

En thérapie, la psychanalyse en série

Image
Qu’est-ce qu’une psychanalyse ? Le docteur Dayan est-il un bon analyste ? Ariane, Adel, Inès ou Robin se comportent-ils comme n’importe quel patient ? La supervision prend-elle toujours un tour aussi dramatique pour les analystes ? Toutes ces questions ont surgi - jusqu’au cabinet des psychologues et psychanalystes parfois - au moment de la diffusion sur Arte des deux saisons de la série En thérapie. Le succès a été tel que les éditions Gründ ont confié à Émilie Gavoille, Sophie Gindensperger, Guillaume Launay et Joffrey Ricome le soin d’analyser la série. Vrai ou faux ? Plausible ou purement cinématographique ? Pour répondre à ces interrogations, ils ont fait appel à des psychanalystes. J’ai donc eu le plaisir de répondre aux questions de Sophie Gindensperger à propos d’Adel Chibane, le personnage du policier de la BRI interprété par Reda Kateb. Au programme : symptômes, résistance, passage à l'acte, traumatisme, amnésie, transfert et pulsion de mort notamment.  Dans ce livre vou
Image
Information avril 2022 :  Je ne fais pas partie du dispositif Mon Psy qui, selon moi, ne permet pas une prise en charge convenable de la situation psychique de chacun. Caroline Bernard 2 Place du Maroc 75019 Paris 06 80 66 22 55 https://www.doctolib.fr/psychologue/paris/caroline-bernard

Nouveau cabinet à partir de novembre 2021

Image
Le cabinet déménage et s'installe au 2 Place du Maroc, 75019 Paris, à partir de novembre 2021. Je l'ai voulu agréable et chaleureux afin de recevoir  les adolescents et les adultes qui viennent avec une demande de thérapie ou d'analyse. La prise de rendez-vous se fait au même numéro de téléphone (0680662255) ou via Doctolib.

Adel Chibane en thérapie

Image
La série En thérapie diffusée sur Arte occupe les écrans et s'invite dans les séances des patients et des analysants. Les dialogues (écrits par David Elkaïm, Vincent Poymiro, Pauline Guéna, Alexandre Manneville et Nacim Mekhtar) sont d'une telle finesse qu'ils captivent autant que le jeu des acteurs et des actrices. Suite à la lecture de l'article de Hassina Mechaï pour le site Orient XXI intitulé " En thérapie". La malédiction du policier Chibane , qui propose une lecture dans laquelle je ne me suis pas retrouvée, j'ai eu envie de répondre à ses arguments pour montrer une autre interprétation possible du personnage et des rouages psychiques à l'œuvre. Tout d'abord sur l'ambivalence d'Adel Chibane, interprété par Reda Kateb, présent mais attaquant le psy, qui, selon l'autrice, jette la suspicion. Je dirais plutôt qu'il place d'emblée le personnage dans la position du sujet qui ne veut rien (sa)voir de sa situation mais acculé p

De "Malaise dans la culture" à "Happycratie"

Image
En 1929, Freud écrit  Le malaise dans la culture , un livre que selon notre humeur on pourrait qualifier de très pessimiste ou de remarquablement clairvoyant. Presque 100 ans plus tard, Eva Illouz et Edgar Cabanas publient Happycratie. Comment l'industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vies , dans lequel ils retracent la généalogie de l'obligation au bonheur et ses implications aussi bien collectives qu'individuelles. Comment est-on passé du constat fait par Freud à une idéologie qui, en plus d'être une chimère, s'avère profondément culpabilisante pour le sujet ? Dans Le malaise dans la culture , Freud observe que face aux nombreux désagréments de la vie (douleurs, déceptions, tâches insolubles), les individus optent pour des "remèdes sédatifs" par l'intermédiaire de diversions, de satisfactions substitutives et de stupéfiants. Cela s'avère indispensable pour faire face au quotidien. Un siècle plus tard, force est de constater que les hum

"Tête de tambour", un roman de Sol Elias : hériter de la schizophrénie ?

Image
Sa tête va exploser. Personne dans sa famille ne comprend, rien à attendre de son père, de sa mère, de sa sœur. Sol Elias, Tête de tambour « Un voile rouge s'était mis devant mes yeux, et il y avait mes oreilles. J'avais l'impression qu'un bourdon y avait fait son nid. Je devais crier pour couvrir le bruit.Ce que je redoutais venait d'arriver. Les chiffres avaient disparu. J'étais envahi par l'angoisse et la colère en même temps, un mélange qui me sortait le cœur de la poitrine et le faisait monter dans la gorge. » Manuel délire, angoisse, hallucine. Manuel décompense, se perd dans ses identités. Il écrit. Beaucoup. D'une écriture minuscule, sur n'importe quoi, en rouge, en noir. Il insiste et recouvre son écriture de nouveaux mots. Ses petits papiers constituent son héritage à destination de sa nièce Soledad. Des sacs de petits papiers dans lesquels elle se plonge. Mais comment ne pas s'y perdre ? Comment accepter cet hér

Cher corps - Léa Bordier

Image
Douze histoires de corps féminins.  Douze illustratrices pour raconter l'intime que leur livre une femme. Léa Bordier (dir.), Cher corps , édition Delcourt/ Mirage s Injonction au corps parfait, irruption – parfois très précoce – de la puberté, manifestations somatiques aussi brutales qu'inexpliquées quand elles surviennent, combats féministes, il y a quelque chose de profondément positif à lire ces parcours bouleversés de femmes qui ont réussi à laisser derrière elles ces moments. Le point commun de ces récits réside dans le parcours chaotique de chacune, dont elles sont ressorties quelque temps plus tard. Ainsi, se dégage à la lecture l'impression étrange qu'un événement - dramatique, compliqué, étonnant – que cet événement une fois passé vient résoudre la question du corps. Léa Bordier l'explique dans la préface, elle aurait aimé avoir connaissance de ces témoignages à l'époque de son adolescence lorsque tout lui semblait "insurmonta